Sait-on encore faire un bœuf bourguignon de nos jours ?

Les traditions font d'un pays ce qu'il est et d'une nation un groupe de personnes unies par des habitudes communes et des repères communs. Pourtant à l'ère moderne à l'instar de ce qui se passait il y deux millénaires, les gens se déplacent, échangent, s’installent et migrent. Cela crée des mélanges de styles et apporte souvent un souffle nouveau. Tout à coup, une recette traditionnelle peut ainsi se voir modifiée par un cuisinier, qui va tenter d'y intégrer une épice qui ne pas partie de la recette traditionnelle, mais qui semble se marier de façon harmonieuse avec le reste des produits qui  la constituent.

La recette du « bourguignon »

L'une des recettes issues d'une longue tradition gastronomique française est le bœuf bourguignon. Or si à l'origine on trouvait certainement une recette figée, depuis elle a été réalisée par tant de chefs étoilés, d'apprentis en CAP boucherie et de cuisiniers amateurs qu'elle prend des formes les plus diverses et révèle des goûts les plus multiples. Le choix des morceaux de viande à inclure absolument dans le bœuf bourguignon diffère en fonction des préférences du cuisinier ou de ceux pour lesquels il va le préparer. On peut aussi prévoir tel ou tel morceau mais se rendre compte au dernier moment que le boucher n'en a pas. Alors s'il manque un morceau de paleron, on pourra toujours utiliser du gîte ou si le boucher n'a plus de macreuse, on achètera de la queue. 

Chaque cuisinier fait son bourguignon

De plus au fil des expérimentations et des expériences en tant que cuisinier, dans un restaurant reconnu ou dans une petite gargote perdue, on finit toujours par personnaliser une recette que l'on a apprise à l'école ou avec ses parents devant les fourneaux. Ainsi on assiste à des débats entre chefs pour savoir comment « bien faire » un bourguignon et surtout comment le réussir parfaitement. Les émissions télévisées ayant pour sujet la cuisine le montrent assez souvent : on fait revisiter aux participants des recettes traditionnelles, et l'on se régale en général du résultat.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *