Découvrir le Chef Jean Sulpice

chef jean suplice

Jean Sulpice est un chef étoilé originaire d’Aix-les-Bains. Issu d’une famille de restaurateurs, il baigne dans le milieu culinaire depuis sa plus tendre enfance. Petit, il participait déjà aux ballets des services et passait beaucoup de temps en cuisine, à goûter et à humer les préparations. Il ne lui a pas fallu longtemps pour découvrir sa vocation. A 16 ans, le jeune homme entame son apprentissage auprès des grands chefs étoilés dont Marc Veyrat. Sa soif d’apprendre et de se perfectionner l’a mené jusqu’en Moselle, dans le restaurant de Jean-Georges Klein à l’Arnsbourg, en Finistère dans celui de Patrick Jeffroy à l’hôtel de Carantec et jusqu’à la capitale, dans celui de Pierre Gagnaire.

Son parcours

Le Chef Jean Sulpice décide de retourner sur ses terres natales pour poursuivre sa brillante carrière. Il y croise le chemin de Magali, sommelière de talent à l’auberge de l’Eridan, avec qui il se mariera et aura deux enfants. En Décembre 2002, Jean Sulpice, soutenu par sa femme décide d’ouvrir son propre restaurant après plus 10 ans de carrière couronné de succès. C’est ainsi qu’ils rachètent et innovent « l’Oxalys », l’établissement trônant au sommet de la plus haute station des Alpes, au cœur de Val Thorens. Son défi ? Séduire les grands fans de ski par une cuisine gastronomique… de montagne. Un pari plus que risqué mais réussi puisqu’en 2006, il obtient une première étoile au guide Michelin en 2006 et une seconde à 32 ans, en 2010. Il devient aussi Grand chef Relais et Châteaux. En 2016, ce chef talentueux achète l’Auberge du Père Bise, une institution plus que centenaire au bord du lac d’Annecy à Talloires, en Haute-Savoie et le rebaptise « Le 1903 ». Il est élu cuisinier de l’année 2017 par le guide Gault et Millau, succédant à Alexandre Couillon.

Son originalité

Les secrets de la cuisine de ce chef montagnard résident dans l’inventivité, l’innovation, la tonicité et les bons produits de la montagne. Il a recours à la gentiane, l’oxalis (petite fleur bleue), aux bourgeons de sapin, à l’alisier mais aussi aux produits locaux comme le Beaufort et le Reblochon. En faisant un tour à l’ « Oxalys », le restaurant étoilé le plus haut d’Europe ou au Bistrot Le 1903 on goutera à une cuisine basée sur les produits du terroir et des saisons, accompagnée par les grands crus savoyards, suggéré par une charmante sommelière. Le pigeon en croûte, foie gras et réglisse, la cuisse de grenouille en tempura, le bœuf en croûte d’herbes, le velouté de châtaignes, le velouté de carottes… sont quelques unes des spécialités immanquables. Jean Sulpice semble être dans son élément, partagé entre les montagnes et le lac. Il n’envisage pas de les quitter pour le moment.

Découvrez la cuisine du sud-est

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *