Site Loader

Cette ville est riche d’une tradition culinaire séculaire. Nous avons trouvé des recettes de ses propres grands-mères dans les bocaux de Good Grandma. Les Niçois sont fiers de cette culture, on trouve donc facilement des spécialités locales dans les commerces et restaurants de la ville. Découvrez avec nous les spécialités culinaires lors de votre séjour à Nice.

Le Pan bagnat

Le Pan bagnat est un bon sandwich aux crudités et à l’huile d’olive, disposé en petit pain rond.

À Nice, vous pouvez trouver tous les boulangeries et bars. Un authentique bâtonnet de pain est exposé chez certains détaillants de Nice. C’est une réaction humoristique à la prolifération de ragoûts touristiques avec des ingrédients chics. Aujourd’hui, la recette de la casserole du marais fait partie du patrimoine culturel populaire de Nice.

Cette cuisine Nice était considérée au début comme une collation à emporter pour les pêcheurs et les autres travailleurs du matin et est préparée avec des ingrédients simples et abordables.

Par conséquent, le thon fait désormais partie de leur stock avec tous les commerçants et a remplacé l’anchois. En effet, au 19e et au début du 20e siècle, le thon était un poisson cher par rapport au poisson d’anchois populaire. La variante thon était alors la variante “riche” du pan bagnat. Sa composition en fait un repas complet, très économique et rapide à préparer. De plus, il est facile à transporter. À l’origine, cette base était une salade niçoise dans laquelle du pain rassis était écrasé une heure avant de servir.

La pissaladière

La Pissaladière est l’une des plus anciennes spécialités de la cuisine Nice. C’est en fait un grand classique de la gastronomie de la commune de Nice, comme la salade pan boggy, la niçoise et la socca. La “Pissaladièra”, comme on l’appelle à Nissart, est élaborée principalement avec des produits locaux. Comme vous le savez aujourd’hui, il est composé de pâte, d’oignons, d’olives, d’anchois et d’huile d’olive.

Cet excellent classique de la cuisine niçoise tire son nom de l’un de ses ingrédients clés, le pisalato, de la «salade de pizza» de Nico qui signifie «poisson salé». C’est une pâte d’anchois et de sardine parfumée à la cannelle et aux bottes qui peut être macérée jusqu’à quelques mois. Il existe depuis le premier siècle apr. J.-C. et était très populaire à l’époque.

Actuellement, cette cuisine Nice est remplacée par des anchois ou de la crème d’anchois, car elle est très difficile à obtenir en raison des réglementations de pêche pour protéger le milieu marin.

Ce plat typiquement beau peut être apprécié comme plat d’accompagnement.

La Fougasse

La Fougasse est du pain provençal. C’est un pain plat, coupé en quelques branches lors de sa préparation. À l’origine, cela permettait au boulanger de s’assurer que le four à bois était à la bonne température avant de mettre le pain au four. La fougasse a ensuite été consommée comme collation par les boulangers.

Cette spécialité de la cuisine Nice a évolué et est souvent garnie de produits variés: bacon, anchois ou fromage. Il y a aussi des fougasses sucrées. Les ingrédients peuvent être mélangés à la préparation ou placés sur la surface du pain avant la cuisson.

La Coca

C’est un gâteau, une rotation de ratatouille qui envahit toute la Méditerranée. Évidemment, la ratatouille est un plat à ne pas manquer lors d’un voyage en Provence. Je dirais que c’est indispensable: ce plat a le goût du soleil, avec tous les légumes rouges, jaunes et violets (poivrons, tomates, aubergines, citrouilles). Verrouiller ce délicieux mélange dans une pantoufle peut être un peu amusant.

La salade niçoise

À quoi ressemblerait notre sélection de délicieuses spécialités de la cuisine Nice sans la salade niçoise? La recette traditionnelle comprend des tomates, des œufs durs, des filets d’anchois et du thon.