Site Loader

Aix-en-Provence est une ville aux milles charmes. Elle est connue pour sa beauté, son climat clément toute l’année, son dynamisme économique, mais aussi son riche patrimoine gastronomique avec ses produits du terroir.

Si vous prévoyez de visiter la ville, voici un petit avant-goût de la cuisine Aix-en-Provence qui vous attend à la Ville aux fontaines.

Le nougat blanc

Le nougat blanc est une spécialité à base de blancs d’œufs, de miel et d’amandes. La fabrication du nougat existe depuis toujours en Aix-en-Provence. Certaines localités provinciales ont bâtis leur réputation sur la confection de cette friandise. Il existe trois sortes de nougats : le noir, le blanc et le rouge.

Le nougat blanc doit sa couleur blanche à l’incorporation de blancs d’œufs au miel et au sucre à la recette originale de nougat noir. Les ingrédients diffèrent selon le type de nougat, mais la façon de le cuisiner reste la même depuis toujours.

Une fois que le nougat est prêt, il est découpé en cube ou en bâtonnets, enveloppé de papier, et vendu dans le commerce en détail, en sachet ou en coffret.

La daube provençale

Cette recette à base de bœuf, de veau, de taureau, de mouton ou d’agneau est une incontournable dans la cuisine Aix-en-Provence. C’est une recette longue à préparer car il faut faire mariner la viande avec du bon vin rouge, des herbes de Provence et des épices pendant une journée. Ensuite, la cuisson à étouffée avec le reste des ingrédients prend encore 4h.

Il est possible que la signification du mot «daube» de ce plat est «préparer, arranger» pour illustrer cette façon de cuisiner la viande lentement à l’étouffée. Il n’y a pas de recette standard pour ce plat, chaque famille avait sa propre variante qui se transmettait de génération en génération.

La tapenade

La tapenade est une purée noire faite avec des olives, de la câpre, de l’huile, des herbes et des anchois pilés ensemble pour former une pâte lisse. Il n’y a donc pas de cuisson à faire pour cette recette.

Très appréciée dans la cuisine Aix-en-Provence, le secret de réussite d’une bonne tapenade est la qualité des olives utilisées.

La tapenade se déguste en apéritif ou en entrée tartinée sur du pain ou des canapés, ou encore accompagnée de bâtonnets de légumes. Elle est aussi utilisée comme farce pour les volailles et pour sublimer les viandes rouges, les poissons grillées et les pâtes fraîches.

Le calisson d’Aix

S’il y a une spécialité qui est réservée à la cuisine Aix-en-Provence, c’est sans aucun doute le calisson d’Aix. Il se compose d’une fine pâte faite avec du melon confit et de la poudre d’amande, que l’on pose sur une feuille de pain azyme puis que l’on nappe de glace royale.

Ce qui rend cette recette exceptionnelle, c’est l’équilibre entre les différentes textures : le croquant du glaçage d’abord, la pâte moelleuse ensuite puis l’élasticité du pain azyme, et le goût atypique de l’association du sucre de l’amande et du melon.

Cette friandise fait aussi partie des 13 desserts de Noël populaires dans la région, mais elle peut se manger à n’importe quelle époque de l’année comme collation en journée.

La soupe au pistou

Cette recette est aussi un classique dans la cuisine Aix-en-Provence. Les ingrédients qui forment cette soupe sont des légumes frais, des légumes secs, des pâtes et le pistou que l’on ajoute au dernier moment pour garder au maximum le goût de la basilique.

Le pistou est une sauce que l’on fabrique avec du basilic, de l’ail, du sel, de l’huile d’olive et du parmesan que l’on hache ensemble finement.

La soupe au pistou peut se manger en entrée, ou en plat suivi d’un dessert. Cette soupe est très appréciée dans la région, les soirées pistous sont même devenues à la mode.