Site Loader

La cuisine du sud-est et de la côte d’Azur sent bon le romarin, le basilic, les herbes de Provence et les lauriers, utilisés pour relever le goût et les arômes des nombreuses spécialités de la région. Les olives, l’huile d’olive, l’ail et l’anchois sont aussi largement sollicités dans la préparation des recettes locales. Et oui, les gens du sud en usent et en abusent sans jamais fauter au niveau du goût. La tapenade, assaisonnement préparé avec des olives, des câpres, de l’anchois et de l’huile d’olive et l’« aïoli », préparé avec de l’ail, de l’huile d’olive, de jaunes d’œufs et de jus de citron accompagnent par exemple la plupart des préparations de la cuisine du Sud. Même si les autres régions les ont adoptés, ils semblent avoir de meilleures saveurs et plus d’originalité en Provence ! La région niçoise vous invite à découvrir ses spécialités, à base de tomate, d’oignon, d’ail, de poivron, d’huile d’olive et de légumes. La pissaladière, une tarte à l’oignon, la salade niçoise à base de légumes frais, la socca, « les merda dé can », la pan bagnat, la tourte de blette, la fougasse, la célèbre ratatouille, la soupe au pistou, le kirsch sont notamment incontournables.

En Auvergne, grand producteur de chou, on prend plaisir à le cuisiner en soupe, en farci ou en potée, avec des cochonnailles. Mais en général, les légumes accompagnent souvent les fromages et la charcuterie : on a un faible pour les jambons secs, les saucissons. Les spécialités sont le foie gras, l’entrecôte au bleu d’Auvergne, le feuilleté de Saint-nectaire, la pomme aux grattons, une sorte de pains aux lardons, la truffade, mais aussi les gibiers, les champignons et les poissons selon les saisons. En Aveyron, on peut aussi goûter la charcuterie et l’aligot, un plat à base de pommes de terre et de fromage. Pour les amateurs, Lyon, fier de ses « bouchons lyonais », ses grattons, saucissons, cervelas, andouillette de Fleurie, rosette, tablier de sapeur, gras-double mais aussi ses gratins de cardons, ses fromages et ses profiteroles est aussi une destination gourmande à ne pas manquer en PACA. On découvre plutôt une cuisine de montagne en Savoie où l’on cuisine mieux la tartiflette au reblochon, les pommes de terre et les fromages et dans les Hautes Alpes, connue pour ses beignets de pommes de terre ou d’épinards, ses oreilles d’âne, ses ravioles et son gratin de pâtes fraîches aux épinards et aux fromages. Sur la côte, on retrouve une cuisine d’influence méditerranéenne, mettant à l’honneur les fruits de mer et les aromates des Alpes. A Marseille par exemple, on déguste avec bonheur la bouillabaisse, qui est un ragoût de fruits de mer et le plat régional du sud-est.  Bref, c’est une cuisine à base d’huile d’olive, des légumes colorés, de délicieux fromages et charcuteries, des vins fruités et gorgés de soleil, que vous réserve le sud-est. Un voyage gastronomique en Provence est donc une promesse de mille et une découvertes pour les papilles. Leur goût prononcé peut sans problème séduire toutes les papilles.

Recette de la soupe au Pistou

Recette de la soupe au Pistou

La soupe au Pistou est une de ces délicieuses spécialités culinaires que l’on doit à la Provence.

Déc 20, 2017
Recette du Pan Bagnat

Recette du Pan Bagnat

Le Pan Bagnat est un grand classique de la cuisine niçoise.

Déc 20, 2017
Recette de l’aïoli

L’aïoli est sans conteste l’une des sauces les plus savoureuses de la cuisine française.

Déc 20, 2017